La RE 2020 verdit la maison

Construire sa maison • Le 01 avril 2022

Article publié le 01 avril 2022

Extrait de l’article :

AVIS D’EXPERT :

“En rendant les maisons plus responsables, la RE2020 va renforcer leur valeur, un vrai atout pour les particuliers qui font construire,” explique David Lacroix, président de Maisons Berval et de Maisons Evolution (Groupe Hexaom).

Construire sa Maison : une maison RE 2020, ça ressemble à quoi ?
David Lacroix : L’objectif d’une maison RE 2020, c’est d’optimiser la performance et le confort d’été. L’architecture est plus compacte, avec une orientation très étudiée, en évitant les baies vitrées au nord. Ce qui limite forcément les audaces stylistiques. En RE 2020, par exemple, il n’est pas possible de créer de grandes ouvertures toute hauteur sur un pignon ou une façade. De même, certains points techniques changent. Mieux vaut limiter le nombre de pièces humides, chaque bouche de VMC pénalisant les coefficients d’étanchéité et de performance à respecter. Des w.-c. dans la salle de bains sont préférables à des w.-c. séparés, par exemple. Dans la même logique, le cellier ne sera pas fermé. II sera aménagé en pièce ouverte sur la cuisine, la séparation étant assurée par une verrière ou une paroi coulissante.

Donc, la nouvelle réglementation limiterait la liberté de création… Dans une certaine mesure. Mais l’architecture d’une maison RE 2020 doit aussi composer avec les plans locaux d’urbanisme, avec l’avis de l’architecte des Bâtiments de France sur les adresses qui relèvent de sa compétence, avec les caractéristiques du terrain. Entre autres exemples, une orientation peu favorable à l’optimisation des apports naturels nous poussera à compenser en renforçant l’isolation, ou encore à améliorer l’éclairage naturel par la pose de fenêtres de toit. Surtout, nous devons tenir compte des souhaits du client. C’est tout l’art du constructeur que de créer une maison qui répond à toutes ces exigences, qui offre un vrai plaisir d’habiter à des prix acceptables par les particuliers.

La RE 2020 change-t-elle les façons de construire ?
C’est une évolution, pas une révolution. Bien sûr, nous renforçons l’isolation, notamment dans les combles et les planchers, nous utilisons des menuiseries aluminium plus efficaces, nous avons généralisé les volets roulants centralisés. Mais nos modes constructifs n’ont pas changé. Nous continuons à employer la brique et le bloc béton, des matériaux qui satisfont aux exigences de performance comme de décarbonation de la RE 2020. Les solutions biosourcées sont beaucoup plus chères, ce qui limite le pouvoir d’achat immobilier de nos clients. Côté énergie, la pompe è chaleur reste la solution la plus utilisée. Mais nous proposons des systèmes hybrides qui associent chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur. Certains de nos clients veulent absolument du gaz et nous devons répondre à leurs attentes. Quant à la VMC, nous avons opté pour des solutions simple fiux de dernière génération. Économiques, fonctionnant à la demande, elles sont aussi efficaces que faciles à poser.

Comment traitez-vous le confort d’été ?
Une volumétrie compacte, une forte isolation, une conception bioclimatique et surtout des volets roulants pilotés par ces capteurs météo permettent de respecter les exigences de confort d’été de la RE 2020. Dans notre secteur d’activité, le bassin parisien, les températures estivales restent moins élevées que dans le sud et les maisons bien conçues n’ont pas besoin de système de rafraîchissement. Ce qui, forcément, nous simplifie la tâche.

La nouvelle réglementation fait-elle monter les prix ?
Par rapport à l’ancienne RT 2012, les maisons RE 2020 sont 7 à 8 % plus chères. Mais elles sont plus performantes, plus responsables et plus économes à l’usage. Elles ont aussi toutes les chances de se revendre à meilleur prix. Dans le neuf comme dans l’ancien, les particuliers sont en effet très sensibles au développement durable et aux économies d’énergie. C’est sans doute pour cette raison qu’ils sont bien informés sur la RE 2020. On peut même affirmer que cette nouvelle réglementation est d’ores et déjà entrée dans les mceurs.

Média : Faire construire sa Maison

Journaliste : Pierre Chevillard