L'étude de sol

De l’importance de l’étude de sol

Bien que le contrat de construction de maison individuelle n’impose pas l’étude de sol, elle est vivement conseillée. Il est en effet indispensable de connaitre la nature du sol et sa composition pour construire en toute sécurité. La plupart des constructeurs demandent une expertise du sol avant le démarrage du chantier et certaines banques et assurances de prêt l’imposent dans leur contrat.

Bien que cette prestation ne soit pas inclue dans ses contrats de construction, Maisons Berval considère qu’il s’agit d’une étape indispensable de l’avant-projet, et fait systématiquement réaliser une étude de sol pour chacun de ses projets de maisons, quelles que soient leurs caractéristiques (vide sanitaire, sous-sol, mitoyenneté ou non).

Déterminer la nature du sol, une étape indispensable

A quoi sert l’étude de sol ?

L’étude de sol permet de connaitre la nature géologique précise du sous-sol (argileux, sablonneux, siliceux, calcaire, etc.), et de s’assurer qu’il n’est pas boueux, limoneux ou humifère. En effet, l’hygrométrie du sol ne peut être mise en évidence que par des prélèvements d’échantillons géologiques.

Par ailleurs, l’étude de l’environnement géologique alentour est également importante : une nappe phréatique, un remblais ou une carrière à proximité peuvent avoir des incidences sur la nature du sol à plus ou moins long terme.

Pérenniser sa maison

Faire réaliser une étude de sol, c’est garantir la solidité de votre maison, car la pérennisation de votre bien dépend de sa structure, elle-même garantie par les fondations, essentielles dans la construction d’une maison.

La profondeur et le type de fondations sont conditionnés par la nature du sol du terrain, c’est-à-dire principalement son homogénéité et sa portance.

Déterminer un budget précis

Si le sous-sol de votre terrain n’est pas suffisamment compact et/ou homogène, votre projet de construction nécessitera des procédés constructifs spécifiques, en fonction des situations.

La nature du sous-sol conditionne également l’étude béton : la quantité de béton utilisée pour la construction dépend de la capacité de portance du terrain, rapportée aux caractéristiques de votre projet (maison de plain-pied, avec ou sans sous-sol, à étage, etc.).

Par conséquent, votre budget peut varier en fonction des résultats de l’étude de sol, ce qui la rend d’autant plus importante dans le processus de construction d’une maison neuve.

Étude de sol et fondations

Différents types de fondations

Indispensable pour connaitre votre budget, pérenniser votre maison et y assurer un confort de vie durable, l’étude de sol est réalisée par un géotechnicien, qui effectue des sondages (appelés carottage) pour identifier les données mécaniques de votre terrain et la composition du sol.

Le rapport du géotechnicien permet au constructeur de procéder à des choix constructifs pertinents et d’optimiser la construction. En fonction de la portance et de l’homogénéité du sol, mais aussi en fonction du type d’architecture et de plan choisi pour la maison, il préconisera des fondations différentes.

Pour un sol stable et compact, des fondations dites superficielles

Dans le cas d’un terrain dont la composition convient à la construction d’une maison, deux types de fondations sont envisageables, selon la qualité du sous-sol et la nature du projet de maison,

  • une semelle filante, une semelle de fondation en béton armé, coulée à une profondeur de 50 centimètres minimum, à l’abri du gel.
  • un radier, une fondation coulée directement dans le sol et sur toute la surface de la maison, dans le cas où les plans de la construction nécessitent une forte répartition des charges, où si le sol n’est pas suffisamment portant.

Pour un sol d’une nature peu favorable, des fondations semi-profondes

Lorsque la nature du sous-sol est moins favorable à la construction d’une maison, des fondations semi-profondes sont nécessaires : on creuse des puits à 3 ou 4 mètres de profondeur pour ancrer les fondations grâce à un ferraillage.

Pour les terrains sans portance, des fondations profondes

Dans le cas d’un terrain hétérogène et dont la nature n’assure pas une portance suffisante pour la construction d’une maison, le constructeur préconisera des fondations profondes, c’est-à-dire pieux ou micropieux ancrés jusqu’à plus de 6 ou 7 mètres.

Maitriser son budget

L’étude de sol, si elle n’est pas prévue dans le contrat de construction, constitue certes un coût supplémentaire, mais elle permet par ailleurs d’optimiser la construction et de maitriser le budget, et notamment d’éviter des mauvaises surprises et les coûts qui les accompagnent souvent.

Coût d’une étude de sol

S’il faut ajouter le coût d’une étude de sol à votre budget de construction, elle permet cependant par la suite de rationnaliser les dépenses de matériaux :

  • le choix des fondations suppose des matériaux différents et en quantités variables (ferraillage, béton, etc.).
  • la portance du terrain détermine aussi la quantité de béton nécessaire et supportable, en fonction du type de maison et de la répartition de ses charges.

Étude de sol et assurance dommage-ouvrage

Obligatoire, l’assurance dommage-ouvrage permet le remboursement en cas de désordres qui surviendraient après la réception des travaux de construction, pendant une période de dix ans.